Dispositif Relais

Comme indiqué dans la circulaire départementale de la DSDEN 78 du 6 septembre 2017, en référence à la circulaire du MEN °2014-037 du 28 mars 2014 sur les Dispositifs relais.

« Les dispositifs relais (classes et ateliers) constituent un moyen de lutte contre la marginalisation scolaire et sociale de jeunes soumis à l’obligation scolaire. Ils contribuent à réduire les sorties précoces ou sans diplôme, à lutter contre l’absentéisme et à prévenir le décrochage scolaire ».

Ces dispositifs s’adressent à des élèves du second degré entrés dans un processus de rejet de l’institution scolaire et des apprentissages, courant le risque de marginalisation sociale ou de déscolarisation : absentéisme non justifié, problèmes de comportement, exclusions temporaires ou définitives, ainsi qu’extrême passivité dans les apprentissages.

 

Les dispositifs relais doivent permettre de réinvestir les apprentissages, de favoriser la maîtrise du socle commun de connaissances, de compétences et de culture mais également l’appropriation des règles de la vie sociale et scolaire. Ils visent le retour réussi de l’élève dans une démarche d’apprentissage et d’accès à la formation de droit commun.

 

Sur le département des Yvelines on distingue trois typologies de Dispositifs relais. En effet, ces dispositifs peuvent être fixes ou mobiles, de même qu’ils peuvent être organisés pour fonctionner à l’intérieur ou à l’extérieur des collèges. Leur objectif principal étant de s’adresser à un maximum de public afin prévenir le décrochage scolaire.

 

Ainsi :

 

  • Les Ateliers relais sont positionnés à l’intérieur des établissements. Ils fonctionnent par session d’une durée d’accueil de six semaines, renouvelables trois fois. Ils constituent essentiellement des dispositifs de remobilisation, qui accueillent les élèves de collège entrés dans un processus de rejet de l’institution scolaire (manquements au règlement intérieur, absentéisme, démotivation dans les apprentissages, voire une déscolarisation), dans le but de  travailler auprès d’eux pour qu’ils se réinscrivent dans le cadre scolaire, afin de reprendre une dynamique d’apprentissage.

 

  • Les Classe relais ont un fonctionnement qui s’opère à l’extérieur des établissements, tout en étant rattaché à un collège. Elles ont une durée d’accueil qui peut varier de quelques semaines à plusieurs mois, sans toutefois excéder l’année scolaire. Elles peuvent faire appel à un partenariat avec la Protection Judiciaire de la Jeunesse. Du fait de leur durée d’accueil, les classes relais sont des dispositifs de remédiation, qui ont vocation à accueillir les élèves en grand décrochage scolaire ou déscolarisés, avec l’objectif de les remobiliser pour qu’ils puissent entamer une démarche d’orientation, dans le but d’intégrer un parcours de formation professionnelle.

 

  • Les dispositifs relais mobiles sont des dispositifs de suivi et d’accompagnement des élèves qui interviennent au sein de l’établissement d’origine de l’élève. L’accueil des élèves s’effectue dans la journée scolaire de l’élève, au sein même de son emploi du temps, pour éviter une rupture avec sa vie de classe et garantir une continuité  de ses apprentissages. Ce dispositif prévoit donc la mobilité des éducateurs et de l’équipe enseignante sur le territoire départemental. L’action du dispositif relais mobile se construit sur un emploi du temps aménagé intégré dans l’emploi du temps ordinaire du jeune qui quittera donc à certains moments sa classe pour bénéficier d’un accompagnement individualisé.

 

 Avec 8 ateliers, 4 classes et 2 dispositifs expérimentaux…
Les dispositifs relais couvrent la totalité du territoire yvelinois !

Le département des Yvelines compte 14 dispositifs relais. Sur l’ensemble de ces dispositifs, la Ligue de l’enseignement positionne et salarie 12 éducateurs sur des classes, ateliers et dispositifs relais mobiles.

Les dispositifs relais accompagnés par la Ligue de l’enseignement sont les suivant :

  • Ateliers relais

Du collège Arthur Rimbaud – Aubergenville
Du collège Lamartine – Houilles
Du collège George Sand – Magnanville

 

  • Classes relais

Du collège Magellan – Chanteloup-les-Vignes
Du collège Paul Cézanne – Mantes-la-Jolie
Du collège Jules Verne – Les Mureaux
Du collège La Couldre – Montigny-le-Bretonneux

 

  • Dispositifs relais mobiles

Du collège Flora Tristan – Carrières-sous-Poissy
Du collège Charles Péguy – Le Chesnay
Du collège Philippe de Champaigne – Le Mesnil-Saint-Denis
Du collège de La Mauldre – Maule
Du collège Le Rondeau – Rambouillet

La Ligue de l’enseignement intervient sur le dispositif à différents niveaux :

  • Elle porte les emplois de douze éducateurs.
  • Elle accompagne les équipes afin d’améliorer l’efficacité du dispositif.
  • Elle anime des formations et des groupes de travail avec les éducateurs.
  • Elle participe à la commission départementale d’admission
  • Elle est le porteur financier de ses actions et est chargée du suivi administratif.
  • Elle participe à l’évaluation du dispositif et réalise des bilans chaque année à destination de ses partenaires financiers
Nos partenaires :