MÉDIATION ADOMA

La médiation santé sociale menée dans les foyers ADOMA permet un soutien et un accompagnement des résidents. Quatre médiateurs sont déployés dans 11 résidences sociales et foyers de travailleurs migrants Adoma du département, répartis dans 4 bassins géographiques :

Saint Quentin en Yvelines (6 résidences sociales) ; Le Mantois (2 foyers) ;
Sartrouville(1 résidence sociale, 1 foyer) ;
Versailles (1 foyer).

L’accompagnement individuel des résidents

Les médiateurs accompagnent les résidents dans leurs démarches d’accès aux droits et à la santé.
En 2020, 670 résidents (606 hommes et 64 femmes) ont bénéficié de cet accompagnement individuel.

Les actions collectives

Les actions collectives visent le maintien du lien social entre les résidents : café des résidents, sorties culturelles… ces actions collectives sont basées sur l’échange et la convivialité entre les participants, elles visent à rompre l’isolement des résidents.

De juin à fin juillet 2020, nous avons accueilli une étudiante stagiaire, afin qu’elle réalise une exposition pour retracer les parcours de vie des résidents. Pendant deux mois, elle a rencontré et échangé avec des rési- dents de St Quentin en Yvelines. Elle a pu récupérer 11 témoignages, qu’elle a ensuite retranscrits dans une exposition photo. Cette exposition a été présentée dans la résidence sociale « Les Alizés » de Trappes le 10 septembre. 54 résidents ont participé à cet évènement, qu’ils ont beaucoup apprécié.

Les médiateurs ont tenus un rôle essentiel dans la transmission des messages de prévention contre le COVID auprès des résidents. En plus des rappels quotidiens sur l’importance des gestes barrières, les médiateurs ont accompagné l’organisation de dépistages COVID au sein des résidences. Au total, 7 actions de dépistage ont été organisées avec le Conseil Départemental, l’ARS ou l’IPS. Au total, 303 résidents ont ainsi pu être testés.

En parallèle, en fin d’année 2020, des dépistages VIH ont été menés dans deux résidences de St Quentin en Yvelines, en partenariat avec l’association AIDES. Au total, 38 résidents ont participé à ces actions.