MÉDIATION SANTÉ/SOCIALE ADOMA

La médiation santé/sociale permet un soutien et un accompagnement des résidents Adoma dans leurs démarches d’accès aux droits et à la santé.

Cinq médiateurs sont déployés dans 11 foyers et résidences sociales du département :

Le public

Les foyers de travailleurs migrants (FTM) sont apparus à la fin des années 50 afin d’accueillir les travailleurs arrivés massivement d’Algérie, puis du reste du Maghreb, pour répondre aux besoins en main d’œuvre générés par la reconstruction après la seconde guerre mondiale.

Après l’accueil des travailleurs migrants, Adoma se voit confier par l’Etat, au début des années 90, la problématique du logement des personnes « défavorisées ». Des résidences sociales voient ainsi le jour.

Suite à différents diagnostics réalisés au sein des FTM et des résidences sociales implantées dans les Yvelines, un certain nombre de problématiques sont apparues :

  • une population vieillissante confrontée à des difficultés cumulatives (isolement, faibles ressources, problèmes de santé et en parallèle méconnaissance des structures médico-sociales, obstacles linguistiques…) : 41 % des résidents sont à la retraite, certains résidents vivent dans les FTM depuis 30 ou 40 ans. Les plus de 70 ans représentent 16% de la population totale des foyers et résidences dans lesquels nous intervenons ;
  • une paupérisation des résidents (surendettement, insertion socio-professionnelle difficile…) : 29% des résidents sont bénéficiaires des minimas sociaux ;
  • un public « jeunes en insertion » confronté à des difficultés diverses (manque d’autonomie, problèmes financiers, manque de formation…). Ils représentent 4% des résidents.

L’accompagnement individuel des résidents

Les médiateurs animent des permanences d’accueil sur site, lors desquelles ils reçoivent individuellement les résidents, pour les accompagner dans leurs démarches administratives variées : accès aux droits, accès à la santé, emploi, logement…

Ils travaillent en partenariat avec de nombreux acteurs locaux, vers lesquels ils orientent les résidents, en fonction des problématiques repérées. Des comités de suivi sont organisés chaque trimestre, en présence des équipe Adoma (responsable de résidence, responsable d’insertion sociale) et des travailleurs sociaux du territoire concerné, afin de créer une dynamique partenariale autour des situations complexes et multi-problématiques rencontrées par certains résidents.

Les actions collectives

Afin de compléter leur intervention auprès des résidents, les médiateurs organisent également des actions collectives, visant différents objectifs:  

  • Maintenir le lien social entre les résidents 
  • Favoriser la solidarité et le vivre-ensemble 
  • Favoriser l’accès à la santé par le biais d’actions de prévention
  • Favoriser l’accès à la culture et l’ouverture vers l’extérieur

Ces actions collectives s’appuient sur l’intervention de partenaires du territoire, issus d’associations diverses et de collectivités, en fonction des thématiques abordées, des besoins identifiés et des attentes des résidents.

Exemples d’actions collectives menées : cafés des résidents, forum santé, repas partagé, dépistage cancers, sortie culturelle…

Partenaires